Sciences et technologies

Très secret, le groupe californien se résout pourtant, comme ses concurrents, à publier ses découvertes pour rester compétitif

 

C'est une première historique. Apple vient de publier un article scientifique , signé de six chercheurs travaillant au sein de ses laboratoires en intelligence artificielle.Ils proposent une méthode pour améliorer l'apprentissage par les machines à partir d'images de synthèses.

Pourtant, le groupe de Cupertino est loin de découvrir le sujet. Il a notamment été précurseur dans la reconnaissance vocale, avec son assistant Siri, développé par une start-up issue de l'université de Stanford et rachetée par Apple en 2010.

Mais la firme à la pomme, qui cultive le secret comme nulle autre, se refusait jusqu'à présent à lever ne serait-ce qu'un coin du voile qui entoure ses travaux. « Apple a une culture très fermée : sur un spectre ouvert-fermé qui va de zéro à dix, eux ils sont à douze !, explique un chercheur du secteur, cela rend très difficile pour eux de créer un labo de recherche avancé parce qu'ils ne peuvent pas attirer les meilleurs ».

Des concurrents beaucoup plus ouverts

En effet, l'opacité d'Apple contrastait fortement avec les pratiques des autres géants de la tech. Tous planchent sur ces algorithmes devenus en quelques années un champ de recherche extrêmement fécond. Ce sont ces programmes informatiques qui permettent à un ordinateur de reconnaître les mots prononcés par un humain, d'identifier les personnes sur une photo, ou demain de guider les voitures autonomes.

Google, Facebook, IBM ou encore le chinois Baidu rivalisent de créativité dans le domaine, tout en publiant de larges pans de leurs découvertes dans des revues scientifiques validées par des pairs, comme c'est l'usage dans la recherche universitaire. Sur un sujet qui progresse vite et où les talents sont rares, le consensus est qu'il y a plus à gagner à collaborer qu'à s'affronter.

Pour conserver son attractivité et ne pas être relégué dans un domaine aussi clef, Apple avait annoncé ce changement de stratégie début décembre. Moins d'un mois plus tard, ce premier article public signé « Apple Inc. » n'est sans doute que le premier d'une longue série.



Jarvis, l'assistant personnel de Mark Zuckerberg, n'est pas très intelligent





Chaque année, Mark Zuckerberg se fixe un défi. Après avoir appris le mandarin, il avait promis de créer un assistant intelligent pour la maison. Il a présenté au monde Jarvis (comme le majordome de Tony Stark dans Iron Man), mardi. Et s’il a l’air de s’être bien amusé, sa création n’effectue que des tâches très limitées.

Gros disclaimer, les vidéos ci-dessous sont avant tout humoristiques (et assez awkward). Il s’agit d’une illustration du concept, avec les voix d’Arnold Schwarzenegger et de Morgan Freeman.

https ://www.facebook.com/zuck/videos/10103351034741311/

https ://www.facebook.com/zuck/videos/10103351403412491/
Jarvis n’est conçu que pour la maison de Zuckerberg

Pour savoir ce dont Jarvis est vraiment capable, il faut se pencher du côté du post technique du patron de Facebook. Il a consacré environ 100 heures à son hobby, développant une plateforme de reconnaissance vocale, textuelle et visuelle. Jarvis est capable de contrôler l’éclairage de la maison, le thermostat, la porte d’entrée, un grille-pain hacké et jouer de la musique. Alexa et Home, les assistants d’Amazon et Google, font déjà tout ça et bien plus car ils sont ouverts aux développeurs.

Mais comparer le projet de Mark Zuckerberg avec des produits commerciaux ayant mobilisé des dizaines d’ingénieurs est plutôt injuste. Le patron de Facebook voulait d’abord s’amuser en famille et en apprendre davantage sur l’intelligence artificielle. Il s’est rendu compte que la maison manque encore beaucoup de standards pour connecter tous les objets, et qu’il existe de nombreuses nuances sémantiques du langage compliquées à interpréter.

Pour l’instant, il ne compte pas partager sa création car Jarvis est customisé pour sa maison de Palo Alto. En clair, il n’a pas envie que des hackers viennent le cambrioler. Allez, on est durs mais accomplir tout ça en une centaine d'heure reste hors de portée du commun des mortels.

Une conférence scientifique sur le projet de " Sennar, la capitale de la culture islamique



Khartoum

Le Secrétariat général du projet de " Sennar capitale de la culture islamique en 2017 " organisera le 24 de du mois courant , une conférence scientifique en collaboration avec l'Université de Nilain et le Ministère de l'enseignement supérieur dans le centre de l'axe de la recherche scientifique pour le projet.

Le Secrétaire général du projet Ahmed Abdul-Ghani Hamadoun a souligné dans une déclaration à la SUNA l'achèvement des travaux dans l'infrastructure du projet à la fin de cette année.

Tahani salue le rôle du CAPI dans la promotion des relations et la coopération avec les peuples du Monde


Khartoum

La ministre des Communications et la Technologie d'information, Dr Tahani Abdullah Attiya a salué le rôle joué par le Conseil de l'Amitié Populaire Internationale (CAPI) dans la promotion de la coopération et de l'amitié entre le Soudan et les différentes peuples et avec les Etats frères et amis du monde.

Attiya a indiqué, lorsqu'elle a reçu mardi le secrétaire général du CAPI, Abdul Monime Al Sunni, que son ministère est prêt à fournir l'aide et les facilitations technique et technologique qui permettent au conseil de réaliser ses objectifs.

Elle a donné ses instructions le centre national de l'information de lier le conseil au réseau national de communication afin qu'il puisse montrer l'image positif du pays et les réalités de la situation, le potentiel, les différentes richesses des ainsi que le tourisme et le patrimoine du Soudan.

Début de la conférence scientifique Soudano-allemand à Khartoum




Khartoum

Le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique et l'Association des soudanais érudits en Allemagne organiseront le lundi prochain, la première conférence scientifique Soudano- allemande avec la participation des universités soudanaises et plus de cinquante professeur allemand, sous l'auspices de la présidence.

Le Président de l'Association des étudiants en Allemagne, professeur à l'Université de Khartoum et membre du comité scientifique Professeur Hasan Ali Madani a dit dans une déclaration à la SUNA que la conférence, quelle est la première de son genre ,dura de trois jours.

Il a ajouté que conférence vise à promouvoir la coopération entre les deux pays, et discutera six papiers scientifiques dans le domaine des professions médicales, l'ingénierie, l'économie et l'environnement de parvenir à une vision contribue au développement des relations scientifiques entre les deux pays.





Khartoum

Le ministre du Transport, des routes et des ponts, Makawi Mohamad Ahmad a rencontré ce jeudi une délégation de l'Autorité ferroviaire de Turquie dirigée par le directeur général des chemins de fers en Turquie accompagné par un certain nombre d'entreprises opérant dans ce domaine.

L'ambassadeur du Soudan en Turquie a assisté à la réunion. Le ministre a souligné que les relations entre le Soudan et la Turquie sont éternelles et historiques et la coopération de son ministère avec le Turquie dans les domaines ferroviaires.

Le chef de la délégation turque a expliqué l'ordre du jour de leurs réunions avec les responsables des Chemins de fer soudanais, notamment la présentation des différents besoins du chemin de fer au cours du premier trimestre de 2018 et qu'ils ont convenu sur le renforcement des capacités des employés des chemins de fer soudanais.




Khartoum

La Ministre des Télécommunications et la Technologie des informations, Tahani Attiya a rencontré ce jeudi dans son bureau l'ambassadeur tunisien à Khartoum, Emad Rahmouni.

La réunion à laquelle ont assisté le directeur de l'Autorité nationale des télécommunications, le directeur du centre national des informations a examiné les relations bilatérales, la coordination et la coopération mutuelle entre les deux parties.

La ministre a salué les relations de coopération et la coordination entre les deux pays, soulignant l'importance de l'échange des expériences dans tous les domaines en particulier le domaine des télécommunications et la technologie des informations.

Elle a souligné que les opportunités sont propices notamment après la levée des sanctions économiques du pays ce qui contribuera à tire les investissements et exploiter les ressources naturelles et les richesses du Soudan.

De son côté, l'ambassadeur tunisien a apprécié les efforts et les réalisations du secteur des télécommunications au Soudan et a souligné le souci de son pays d'échanger des expériences avec le Soudan dans divers domaines pour atteindre des intérêts communs.




Khartoum

Le Ministère de a Richesse organisera demain (Mercredi) à 06 :30 du soir un atelier intitulé "La réalité de a Richesse Animale après la levée de l'embargo économique américain" à l'Autorité publique de recherches de a Richesse Animale au quartier d'Alamarat.
Invitation est adressée aux médias et aux parties intéressées.




Khartoum 

Le Ministre de la Coopération internationale Idris Sulaiman a rencontré l'ambassadeur pakistanais à Khartoum Mohamad Sharaf Ahmad.

La réunion a abordé le progrès des relations bilatérales entre les deux pays et les moyens de les promouvoir davantage.

La réunion a également discuté des moyens de développer les relations économiques en particulier dans les domaines de l'industrie de textile, l'engrais, la production du riz, du blé, du coton et du matériel agricole, médecine, pharmacie, investissement et éducation.

La réunion a aussi porté sur les préparatifs pour les réunions du comité ministériel conjoint entre les deux pays prévues à Islamabad les 15 et 16 novembre 2017. Un forum des hommes d'affaires soudanais et pakistanais sera organisé en marge des réunions du comité.




Khartoum 

Le Ministre de la Santé de l'Etat de Khartoum, Mamoun Hommaida a indiqué que son ministère va ouvrir un département des maladies mentales dans l'hôpital de Khartoum avant la fin de l'année courant.

En s'adressant ce mardi à la célébration pour la Journée mondiale de la santé mentale sous le slogan : " la santé mentale au travail ", Hommaida a souligné la nécessité d'établir des centres de réadaptation pour prévenir la dépendance, affirmant l'engagement de son ministère à la formation des psychologues et des médecins.

Le directeur général du ministère, Dr Babiker Mohamad Ali a souligné que 90% des causes de crises cardiaques dues au travail et à l'allongement des heures de travail, notant la nécessité d'améliorer l'environnement de travail, de fournir un soutien social et d'identifier la description fonctionnelle des travailleurs.