Hassabo affirme la solidarité des relations du Soudan avec la France




Khartoum 

Le vice-président de la République Hassabo Mohammed Abdul-Rahman a affirmé la solidarité des relations du Soudan avec la France et son souci de les renforcer pour atteindre les intérêts communs.
Le vice-président a donné un éclairage sur l'ensemble de la situation dans le pays et les grands efforts déployés par le gouvernement pour réaliser la paix et la stabilité.
Cela est venu lors d'une rencontre Jeudi au palais républicain avec l'envoyé français au Soudan et au Sud Soudan Stéphane Gruenberg, en présence de l'Ambassadeur de la France à Khartoum Emmanuel Plattman.
L'Ambassadeur de la France a déclaré à la presse que la réunion a porté sur des questions d'intérêt commun au niveau régional et les relations bilatérales, exprimant la volonté de la France de renforcer les domaines du développement et du commerce, en particulier après la levée des sanctions économiques imposés sur le Soudan.
Elle a souligné le ferme désir de la France de contribuer aux efforts internationaux pour résoudre les problèmes du Soudan en saluant le grand progrès réalisé par le Soudan en matière de paix et la campagne de collecte d'armes.


PAR EZALDIN MIRGANI
 
Dans tout l'Ouest du soudanais ( provinces du Kordofan et du Darfour ) , les modes de vie traditionnels prédominant : la terre est communautaire , le travail est manuel et les jachères sont longues . Par ailleurs , les reliefs isolés , Jabla Marra , sont densément occupés par des populations de montagnards sédentaires qui associent agriculture intensive et élevage , avec aménagement des pentes en terrasses , pavages des ruisseaux , canalisations creusées dans le roc , et villages de huttes compacts le long des cours d'eau . Vers l'ouest , par contre , elles sont de plus en plus intacts , au fur et à mesure qu'on s'éloigne du centre . Même l'exploitation de la gomme arabique ( exsudée par l'acacia Sénégal ) n'a pas donné lieu à des transformations fondamentales : l'arbre ne fait l'objet d'aucun soin particulier et les terrains ne deviennent mulk que près des villages , lorsque les terrains qoz sont défrichés pour pratiquer des cultures ( sorgho et millet ) . Comme au nord , l'adaptation aux conditions naturelles entraîne une certaine spécialisation : les groupes qui se déplacent selon les saisons entre la plaine d'inondation et le plateau ferrugineux qui la flanquent à l'ouest , sont plus particulièrement des éleveurs , alors que dans le sud – Ouest et les montagnes du sud – est , les populations sont surtout des agriculteurs .  




Khartoum 

Le ministre de la Richesse animale, Bouchara Joma Aro a affirmé l'importance du renforcement de la coopération conjointe et la solidité des relations entre les deux pays.

Lors de sa réunion ce lundi avec le ministre sud-soudanais, James Jika Doko, le ministre Aro a indiqué que la réunion s'inscrit dans le cadre de la forte volonté de renforcer la coopération mutuelle et la consultation sur la signature d'une note d'entente dans les domaines de la lutte contre les maladies infectieuses, la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté.

Il a déclaré que la note d'entente sur tous les domaines de la richesse animale sera signée demain mardi.

Le ministre sud-soudanais Doko a salué les efforts faits pour le renforcement de ka coopération mutuelle dans le domaine de la santé de bétail du pays afin d'atteindre la sécurité alimentaire, l'augmentation de la production et lutter la pauvreté.




Khartoum

Le Président de l'Union des banques soudanaises (UBS), Mossad Mohamad Ahmad a indiqué que le secteur bancaire soudanais a prouvé sa solidité face à la phase de danger, qui a duré plus de vingt ans, notant qu'il a néanmoins réussi à obtenir des résultats positifs dans divers domaines et un développement positif des indicateurs de sécurité mondiale.

Lors de son discours ce lundi devant l'ouverture du forum sur les exigences de traitement avec les banques correspondantes, le Président de l'union a indiqué que les banques soudanaises continuent le développement de la technologie bancaire et ont adopté les normes de qualité bancaire.

Il a ajouté que les politiques de la centrale de Soudan constituent la soupape de sécurité pour la sureté du secteur bancaire au pays, soulignant que le secteur cherche efficacement à reprendre ses anciens correspondants et élargir le réseau des correspondants dans le monde entier.




Khartoum

Le ministre du Travail et du Développement humain de l'Etat de Khartoum a examiné avec le directeur exécutif de l'Institut des produits en cuir au COMESA les moyens de développement du secteur du cuir et des produits en cuir.

Dans des déclarations à la presse, le ministre a indiqué que son ministère est en train de transformer le centre de Karari pour être un centre régional spécialisé des produits en cuir pour tous les pays du COMESA.

Il a ajouté que la réunion a également discuté les moyens de soutenir les projets du centre par la fourniture des technologies modernes et la formation dans le domaine du cuir afin d'engager sur les marchés mondiaux, saluant le grand rôle joué par l'institut des produits en cuir à l'organisation du COMESA.




Khartoum 

Le premier vice-président de la République, Premier ministre fédéral, Bakri Hassan Saleh, a appelé les organisations et les philanthropes à continuer à fournir des services humanitaires aux pauvres et aux nécessiteux du continent africain.

Lors de son discours ce jeudi à l'ouverture des réunions du conseil d'administration de l'Organisation de Dawa islamique, Saleh a souligné l'importance du rôle joué par l'organisation pour aider les nécessiteux dans 40 pays africains dans les domaines de la santé, de l'eau, de l'éducation et de la protection sociale en faveur des millions d'Africains.

"Nous nous attendons à ce que l'Organisation de Dawa islamique et ses homologues regardent des projets et des programmes pour relever les défis de l'action humanitaire et qu'ils tendent des mains blanches aux pauvres africains sans discrimination", a-t-il dit.