les talents du soudan

L'Ambassadeur du Soudan en Arabie Saoudite reçoit l'Ecrivain Buthaina Khider Makki




Riyad

L'Ambassadeur Abdul-Bassit Badawi Al-Sanoussi, Ambassadeur du Soudan auprès de l'Arabie Saoudite, a reçu dans son bureau Mardi après-midi, le Romancier soudanais Mme Buthaina Khider Makki, qui est en visite au Royaume de de l'Arabie Saoudite ces jours-ci et a donné l'Ambassade un Groupe d'Œuvres Littéraire.

Il devrait être organisé par l'Ambassade dans les prochains jours lors d'un Symposium Culturel auquel participeront des Ecrivains et des Poètes intéressés de la Communauté Soudanaise et d'Intellectuels Saoudiens

Qui est Nima Elbagir, la courageuse reporter de CNN qui a filmé la vente d’esclaves en Libye



La journaliste soudanaise et correspondante de CNN est une spécialiste des enquêtes difficiles.
«Ils les surnommaient la marchandise», rapporte Nima Elbagir, journaliste à CNN. La Soudanaise, correspondante de la chaîne américaine, a filmé en caméra cachée une vente aux enchères de migrants africains dans une maison près de Tripoli, en Libye. «400 dinars», propose une personne, «500», continue une autre… Les enchères montent jusqu’à 1 200 dinars libyens, d’après CNN, soit plus de 700 euros pour deux migrants. «Ça s’est terminé très rapidement. Au total, 12 Nigérians ont été vendus sous nos yeux», raconte Nima Elbagir. Son reportage diffusé le 14 novembre a suscité un émoi international. «C’est un retour dans le passé», conclut la journaliste à la fin de son reportage. Jusqu’ici aucune preuve de ces ventes aux enchères n’avait été établie.
Eduquée à Londres pour partie
Née au Soudan en 1978 et installée à Londres comme correspondante internationale senior de la chaîne CNN, Nima Elbagir a démarré sa carrière à l’agence Reuters, en couvrant les conflits au Darfour. Son travail l’a amenée «dans certains des endroits les plus sombres et les plus difficiles à dénoncer au cours des 12 derniers mois».
En 2016, elle a été primée par la Royal Television Society. Cette année-là, l’intrépide investigatrice avait enquêté six mois sur le passage des migrants depuis le delta du Nil jusqu’à Rome, elle avait apporté des preuves de vie des filles enlevées en 2014 par la secte Boko Haram et interviewée deux exciseuses. «Elle est la gagnante qui m’a conduit le plus à m’interroger et réfléchir» avait déclaré le président du jury Stewart Purvis. Simon Albury, président de la campagne pour l’égalité des publications, s’est demandé pourquoi CNN l’avait engagé et non un média anglais !
Militante convaincue
«Je me sens très chanceuse, je me sens chez moi presque partout» avait déclaré Nima Elbagir au journal the Observer. «Ma couleur ne m’a jamais entravée. J’ai la capacité de me fondre dans tellement de communautés. Je ne ressemble pas à l’image attendue d’une correspondante de CNN. Je ne ressemble pas aussi à une femme soudanaise. Parfois je sens que mes valeurs modernes décontenancent. Mais en même temps nous ne pouvons pas prétendre que la représentation ne fait pas de différence» ajoutait la journaliste. Musulmane sunnite, elle avançait que sa maîtrise de la langue arabe lui avait permis d’amadouer des Marocains frileux et des Arabes qui vivaient en Belgique après les attentats de Paris. «Ils n’auraient pas parlé avec des Occidentaux».

Kamal Jubara élu Président de la réunion annuelle de la CNUCED sur les marchandises et le développement




Genève 

L'ambassadeur Kamal Jubara, chargé d'affaires adjoint de la mission permanente du Soudan à Genève a été élu ce jeudi dans le siège de l'ONU à Genève Président de la réunion annuelle de la CNUCED sur les marchandises et le développement.

L'ambassadeur Jubara présidera la réunion qui durera deux jours et abordera le rapport de la CNUCED sur les biens.

Les missions diplomatiques accréditées à Genève, des experts des pays membres ainsi que des organisations internationales et des organisations non-gouvernementales intéressées par le commerce et le développement et des centres de recherches scientifiques et des universitaires participeront à la réunion.

MOHAMED FAYTOURI POETE ARABE DU SOUDAN

PAR EZALDIN MIRGANI

      

Il a décidé le mois dernier au Maroc , Mohamed Faytouri est né en 1936 au Darfour ( Algenina ) , au Soudan . Enfant , ses parents s'établissent en Alexandrie , où il fréquente l'école coranique et un collège religieux puis poursuit ses études supérieures à l'université religieuse d'Al- Azhar , au Caire . Très tôt , il travaille dans la presse littéraire arabe soudanaise et égyptienne , engagé par Anour Sadate – dont la mère est nubienne – et qui dirigeait alors un journal . En 1955 , à l'age de dix – neuf ans , il publie son premier recueil de poésie , qui affirmera sa voix parmi les plus originales et les plus fortes , Aghâni Ifriqiya ( chants d'Afrique ) . Suivront de nombreux recueils et ouvrages , dont au moins quatre seront consacré entièrement à L'Afrique , Achikun min Ifriquia , ( Un Amant d'Afrique ) , 1964 , Udkourini ya Ifriquiya ( souviens toi – de moi Afrique ) , 1965 ; Souqout  dabchalim , ( la chute de Dabchalim ) , 1968 ; ainsi que son dernier ouvrage , Arayanan yarkusu fi shams ( nu dansant dans le soleil ) , 2005 ; Le succès de ces recueils , réédités plusieurs fois , ne s'est jamais démenti . Dès 1968 , il occupe différentes postes administratives comme conseiller culturel près à la Ligue arabe , expert et ( ambassadeur ) , dans différentes capitales arabe – Le Caire , Beyrouth , Rabat , etc. – au profit de la Libyie . Mohamed Faytouri semble avoir obtenu cette nationalité après avoir été privé de la soudanaise par le pouvoir autoritaire de Jaâfar Numeiri , qui renversa le régime d'Abdel Khaleg Mahjoub et que le poète critiqua sévèrement .

Soudan élu président adjoint du Comité du développement social de l'UA

 

 

Alger

Les travaux du comité fonctionnel spécial au développement social, travail et l'emploi à l'Union Africaine (UA) ont commencé dans l'Alger, capitale d'Algérie et auxquels participent les trois parties de production : les gouvernements, les hommes d'affaires et les travailleurs.

Le président de la Fédération générale des syndicats des travailleurs du Soudan, Youssef Ali Abdul Karim a été élu président adjoint du Comité. Ce choix est une victoire remportée par le Soudan dans les instances régionales et internationales.

Le Comité examinera de plusieurs sujets de préoccupation pour le continent africain, en particulier le problème du chômage, les problèmes de fonctionnement, ainsi que la migration de la main-d'œuvre et des répercussions négatives résultant de problèmes d'immigration clandestine, en plus des problèmes d'asile et de déplacement.


PAR EZALDIN MIRGANI
 
Dans tout l'Ouest du soudanais ( provinces du Kordofan et du Darfour ) , les modes de vie traditionnels prédominant : la terre est communautaire , le travail est manuel et les jachères sont longues . Par ailleurs , les reliefs isolés , Jabla Marra , sont densément occupés par des populations de montagnards sédentaires qui associent agriculture intensive et élevage , avec aménagement des pentes en terrasses , pavages des ruisseaux , canalisations creusées dans le roc , et villages de huttes compacts le long des cours d'eau . Vers l'ouest , par contre , elles sont de plus en plus intacts , au fur et à mesure qu'on s'éloigne du centre . Même l'exploitation de la gomme arabique ( exsudée par l'acacia Sénégal ) n'a pas donné lieu à des transformations fondamentales : l'arbre ne fait l'objet d'aucun soin particulier et les terrains ne deviennent mulk que près des villages , lorsque les terrains qoz sont défrichés pour pratiquer des cultures ( sorgho et millet ) . Comme au nord , l'adaptation aux conditions naturelles entraîne une certaine spécialisation : les groupes qui se déplacent selon les saisons entre la plaine d'inondation et le plateau ferrugineux qui la flanquent à l'ouest , sont plus particulièrement des éleveurs , alors que dans le sud – Ouest et les montagnes du sud – est , les populations sont surtout des agriculteurs .  




Khartoum 

Le ministre de la Richesse animale, Bouchara Joma Aro a affirmé l'importance du renforcement de la coopération conjointe et la solidité des relations entre les deux pays.

Lors de sa réunion ce lundi avec le ministre sud-soudanais, James Jika Doko, le ministre Aro a indiqué que la réunion s'inscrit dans le cadre de la forte volonté de renforcer la coopération mutuelle et la consultation sur la signature d'une note d'entente dans les domaines de la lutte contre les maladies infectieuses, la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté.

Il a déclaré que la note d'entente sur tous les domaines de la richesse animale sera signée demain mardi.

Le ministre sud-soudanais Doko a salué les efforts faits pour le renforcement de ka coopération mutuelle dans le domaine de la santé de bétail du pays afin d'atteindre la sécurité alimentaire, l'augmentation de la production et lutter la pauvreté.




Khartoum

Le Président de l'Union des banques soudanaises (UBS), Mossad Mohamad Ahmad a indiqué que le secteur bancaire soudanais a prouvé sa solidité face à la phase de danger, qui a duré plus de vingt ans, notant qu'il a néanmoins réussi à obtenir des résultats positifs dans divers domaines et un développement positif des indicateurs de sécurité mondiale.

Lors de son discours ce lundi devant l'ouverture du forum sur les exigences de traitement avec les banques correspondantes, le Président de l'union a indiqué que les banques soudanaises continuent le développement de la technologie bancaire et ont adopté les normes de qualité bancaire.

Il a ajouté que les politiques de la centrale de Soudan constituent la soupape de sécurité pour la sureté du secteur bancaire au pays, soulignant que le secteur cherche efficacement à reprendre ses anciens correspondants et élargir le réseau des correspondants dans le monde entier.




Khartoum

Le ministre du Travail et du Développement humain de l'Etat de Khartoum a examiné avec le directeur exécutif de l'Institut des produits en cuir au COMESA les moyens de développement du secteur du cuir et des produits en cuir.

Dans des déclarations à la presse, le ministre a indiqué que son ministère est en train de transformer le centre de Karari pour être un centre régional spécialisé des produits en cuir pour tous les pays du COMESA.

Il a ajouté que la réunion a également discuté les moyens de soutenir les projets du centre par la fourniture des technologies modernes et la formation dans le domaine du cuir afin d'engager sur les marchés mondiaux, saluant le grand rôle joué par l'institut des produits en cuir à l'organisation du COMESA.




Khartoum 

Le premier vice-président de la République, Premier ministre fédéral, Bakri Hassan Saleh, a appelé les organisations et les philanthropes à continuer à fournir des services humanitaires aux pauvres et aux nécessiteux du continent africain.

Lors de son discours ce jeudi à l'ouverture des réunions du conseil d'administration de l'Organisation de Dawa islamique, Saleh a souligné l'importance du rôle joué par l'organisation pour aider les nécessiteux dans 40 pays africains dans les domaines de la santé, de l'eau, de l'éducation et de la protection sociale en faveur des millions d'Africains.

"Nous nous attendons à ce que l'Organisation de Dawa islamique et ses homologues regardent des projets et des programmes pour relever les défis de l'action humanitaire et qu'ils tendent des mains blanches aux pauvres africains sans discrimination", a-t-il dit.