Hassabo affirme la solidarité des relations du Soudan avec la France

Les banques centrales du Soudan et de l'Ouganda conviennent de faciliter le commerce

Hommaida s'adresse à la célébration pour la Journée mondiale de la santé mentale

Soudan élu Président du Comité scientifique de l'UNESCO

ONU célèbre la Journée Internationale de la Traduction

Publicités 3





Kampala

La Banque centrale du Soudan (CBK) a conclu un accord avec la Banque centrale de l'Ouganda pour faciliter le commerce et l'intégration économique entre le Soudan et l'Ouganda.

Le gouverneur de la Banque centrale Hazem Abdul-Gadir a déclaré à la SUNA qu'il a tenu une réunion à Kampala avec le gouverneur de la Banque centrale ougandais portant sur le moyen de faciliter le commerce entre les deux pays et l'intégration des économies des deux pays.

Il a ajouté que le côté ougandais a accepté d'ouvrir une succursale de la Banque agricole du Soudan en Ouganda pour aider à la commercialisation d'équipements et de machines agricoles fabriqués au Soudan, soulignant que le côté ougandais a demandé de profiter de l'expérience du Soudan dans les banques islamiques à répondre aux demandes de certains clients qui souhaitent traiter conformément au système bancaire islamique.



Khartoum

Le recteur de l'Université soudanaise du futur Dr Al-Tayeb Mustafa Fadl-Assed a été élu à l'unanimité , au siège de l'UNESCO dans la capitale française Paris, président du Comité scientifique de l'UNESCO pendant deux ans.
Le Président du Conseil d'administration de l'Université du futur Abu-Bakr Mustafa a dit dans une déclaration à la SUNA que le comité sera préparer des études pour la mise en place de sept centres de l'UNESCO et se préparer pour l'autorisation du budget général de l'Organisation pour une période de quatre années à venir, en plus de la préparation des programmes pour la période 2018-2019.




Khartoum 

Le vice-président de la République Hassabo Mohammed Abdul-Rahman a affirmé la solidarité des relations du Soudan avec la France et son souci de les renforcer pour atteindre les intérêts communs.
Le vice-président a donné un éclairage sur l'ensemble de la situation dans le pays et les grands efforts déployés par le gouvernement pour réaliser la paix et la stabilité.
Cela est venu lors d'une rencontre Jeudi au palais républicain avec l'envoyé français au Soudan et au Sud Soudan Stéphane Gruenberg, en présence de l'Ambassadeur de la France à Khartoum Emmanuel Plattman.
L'Ambassadeur de la France a déclaré à la presse que la réunion a porté sur des questions d'intérêt commun au niveau régional et les relations bilatérales, exprimant la volonté de la France de renforcer les domaines du développement et du commerce, en particulier après la levée des sanctions économiques imposés sur le Soudan.
Elle a souligné le ferme désir de la France de contribuer aux efforts internationaux pour résoudre les problèmes du Soudan en saluant le grand progrès réalisé par le Soudan en matière de paix et la campagne de collecte d'armes.




Khartoum 

Le chefs de la délégation des experts soudanais au Comité mixte du Soudan et de la Mauritanie, Abdul A'ati Jabir a indiqué qu'ils se sont mis d'accord sur un certain nombre de notes d'entente et d'accords ainsi que de programmes exécutifs.

Dans une déclaration à la SUNA, Abdul A'ati a indiqué que des réunions au niveau ministériel seront tenues ce lundi et que les accords et les programmes exécutifs seront signés demain mardi.

Il a souligné les domaines de la coopération mutuelle avec la Mauritanie tels que les services aériens, les notes d'entente sur la technologie de la population et l'urbanisme, la formation professionnelle, les domaines de la police, la planification stratégique, le travail, la modernisation de la gestion, des eaux, l'assainissement, les minéraux ainsi que la coopération sur les ports maritimes.

Il a salué les relations fraternelles entre le Soudan et la Mauritanie, soulignant l'existence des opportunités pour renforcer davantage ces relations dans les domaines commerciaux, économiques, techniques, de la formation et de population.






Khartoum 

Le ministre des Mines, Prof. Hashim Ali Salem, a conduit la délégation du pays à la Conférence mondiale sur l'exploitation minière et les ressources naturelles qui s'est tenue à Melbourne, en Australie.

Dans des déclarations à la presse peu après son retour au pays ce dimanche, le ministre a indiqué que la conférence a été l'occasion d'examiner les opportunités d'investissement dans les ressources minérales du pays, notamment après la décision de lever les sanctions économiques, notant que la délégation soudanaise a tenu plusieurs réunions conjointes avec des géologues pour bénéficier de l'expérience australienne dans l'exploration minière.

Il a ajouté que la délégation a discuté de la préparation des laboratoires modernes et de l'adoption de l'analyse minière et de l'implantation de l'industrie métallurgique.

Il déclaré qu'ils se sont entretenus avec le gouvernement de Victoria sur la formation des mineurs soudanais et le financement qu'ils ont besoin à cet égard.

La délégation soudanaise a rencontré des ministres des Mines des pays arabes, africains et de l'Asie et a appelé des entreprises misères turques et australiennes pour participer à la troisième conférence internationale qui aura lieu en mars 2018 à Khartoum.